Nous sommes aujourd’hui bien loin des caisses enregistreuses d’antan, avec les gros boutons, le tiroir-caisse noir imposant et son bruit caractéristique. Désormais les terminaux de points de vente sont modernes, design, parfois mêmes colorés, et ergonomiques. Certains sont même mobiles grâce aux tablettes servant à l’encaissement. La digitalisation de points de vente est plus que jamais d’actualité !

 

Le magasin du futur est un concept d’aujourd’hui

Les enseignes exploitent de plus en plus les technologies pour digitaliser leurs points de vente : solutions mobiles, Cloud, paiement sans contact par CB ou smartphone, RFID… L’objectif est d’apporter plus de flexibilité, d’ergonomie et de simplicité d’utilisation aux vendeurs. Ceux-ci peuvent ainsi se recentrer sur leur métier de conseil puisque l’encaissement est fluidifié.

 

Vers une expérience d’achat omnicanale

Les terminaux de points de vente peuvent désormais être relié à son ERP pour la gestion ou la consultation des stocks à distance, mais aussi au site e-commerce de l’enseigne. Ainsi, vous offrez un parcours d’achat diversifié et enrichi à vos clients. Ils peuvent réserver un article en ligne pour passer le prendre plus tard en magasin, consulter la disponibilité d’un produit selon la taille ou la couleur souhaitée… Mais les services en magasins sont aussi étendus : un vendeur peut consulter le stock d’un autre magasin ou de l’entrepôt le plus proche. Cela réduit les risques de manquer une vente !

Les terminaux de points de vente se transforment donc petit à petit en point de services. Le rôle du vendeur évolue aussi : il redevient un véritable conseiller pour son client. Grâce aux tablettes d’encaissement, ils peuvent accéder à la fiche client en scannant par exemple sa carte fidélité. Il apporte une vraie valeur ajoutée en proposant des produits complémentaires à ses achats ou des accessoires pertinents.

 

Plus de design

Les zones d’encaissement font désormais l’objet d’une réflexion à part entière dans le design d’un magasin. Les marques dépensent en moyenne entre 1 000 et 3 500 euros du m² pour relooker leurs magasin (étude POPAI 2017). Les objectifs sont multiples autant que complémentaires. Tout d’abord, améliorer l’image de l’enseigne. Un point de vente agréable n’est que bénéfique pour la notoriété d’une enseigne. Ensuite, un terminal de point de vente ergonomique est évidemment plébiscité par les vendeurs. Pour le confort des utilisateurs en caisse et la qualité de la relation client, il est devenu important de travailler avec des TPV fiables et performants, mais aux designs contemporains et esthétiques.

Enfin, une zone d’encaissement design et agréable est un plus indéniable pour le client. Il est même étudié actuellement de supprimer les zones d’encaissement via les TPV mobiles pour concrétiser la vente directement avec le client et éviter de mettre une barrière entre le vendeur et le client à travers un comptoir. Ainsi, celui-ci boucle son parcours d’achats dans les meilleures conditions.

 

Les terminaux de points de vente se renouvellent pour s’adapter aux nouvelles attentes des consommateurs. Ils offrent de nouveaux services utiles, enrichissent le parcours client et fluidifient le travail des vendeurs. De plus, leur design moderne et coloré s’intègre parfaitement dans celui des points de vente et enrichi l’expérience de vente. Le commerce physique n’a décidemment pas dit son dernier mot face au e-commerce !

Le renouveau des terminaux de points de vente