L’affichage dynamique permet indéniablement de booster son taux de transformation. Mais cette solution ne doit pas être utilisée sans réflexion en amont. Voici quatre erreurs simples à commettre mais pourtant à éviter absolument.

1. Négliger le contenu

Dans le digital signage, il est important de soigner autant le fond que la forme. Alternez les formats (images, vidéos, infographies…) qui attirent l’œil sans agresser, renouvelez les contenus régulièrement et n’oubliez pas les contraintes techniques liées à la luminosité par exemple.

2. Ne pas cibler correctement

Le principal écueil de l’affichage dynamique en point de vente est de ne pas segmenter suffisamment sa cible. S’adresser à tout le monde, c’est ne toucher personne. Mieux vaut donc adapter ses messages à une cible définie, quitte à renouveler régulièrement vos contenus pour changer de cible en fonction des promotions en cours.

3. Concevoir des messages trop longs

Lors de la conception des contenus, il ne faut pas oublier que les clients ne vont consacrer que quelques secondes à la lecture d’un écran d’affichage dynamique. Privilégiez les contenus visuels, clairs, concis, de cinq mots maximums pour que le consommateur comprenne le message très rapidement.

Ecran produit beauté

4. Ne pas être assez concret

L’objectif de l’affichage dynamique n’est pas de diffuser un concept abstrait mais une information précise : une promotion, une information, un visuel produit… Le contenu doit être impactant et parler instantanément à la cible, lui donner envie d’entrer dans le magasin dans le cas d’un écran vitrine, ou la convaincre d’acheter un produit dans le cas d’un écran en rayon.

Vitrine digitale

 

Le service Communication Laurea

Affichage dynamique : 4 erreurs à ne pas commettre